Bienvenue à Sott.net
dim., 28 nov. 2021
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Eye 1

William Sargant, MK Ultra, conditionnement — Le détournement cognitif ou la psychologie qui consiste à façonner la réalité d'autrui

« Mais je ne veux pas aller parmi les fous », fait remarquer Alice.
« Oh, tu n'y peux rien », dit le chat, « nous sommes tous fous ici. Je suis fou. Tu es folle. »
« Comment sais-tu que je suis folle ? », demande Alice.
« Tu dois l'être », répond le chat, « sinon tu ne serais pas venue ici. »

~ Lewis Carroll, Alice au Pays des Merveilles
Nous vivons dans un monde où le degré de désinformation et de mensonge pur et simple a atteint un niveau tel que peut-être pour la première fois, la majorité du monde occidental commence à s'interroger sur son propre niveau de santé mentale et sur celui de son entourage. La méfiance croissante et frénétique à l'égard de tout ce qui fait « autorité », mêlée à l'incrédulité désespérée que « tout le monde ne peut pas être dans le coup ! », pousse lentement de nombreuses personnes à s'enfermer dans une camisole de force de plus en plus serrée. « Tout remettre en question » est devenu la nouvelle devise, mais sommes-nous capables de répondre à ces questions ?
Gaslighting

Photo du film Gaslight, 1944 — [Hantise pour la version sortie dans les salles françaises en 1947 - NdT]
Actuellement, la réponse est un non catégorique.

La mauvaise blague des comportementalistes sociaux, qui ont rendu tout le monde obsédé par le papier toilette au début de ce que l'on croyait être une période de crise, est un exemple du contrôle qu'ils exercent sur le bouton rouge intitulé « déclencher une panique massive de niveau 4 ».

Et peut-on blâmer le peuple ? Après tout, si on nous ment, comment pouvons-nous nous rassembler et pointer du doigt la racine de cette tyrannie, ne sommes-nous pas arrivés au point où elle est partout ?

Comme Goebbels l'a tristement déclaré,
« Si vous dites un mensonge suffisamment gros et que vous le répétez sans cesse, les gens finiront par le croire. Le mensonge ne peut être maintenu que tant que l'État peut protéger la population des conséquences politiques, économiques et/ou militaires de ce mensonge. Il devient donc d'une importance vitale pour l'État d'utiliser tous ses pouvoirs pour réprimer la dissidence, car la vérité est l'ennemi mortel du mensonge, et donc par extension, la vérité est le plus grand ennemi de l'État [sous le fascisme]. »

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Syringe

Le Dr Joseph Mercola ou les mensonges dissimulés derrière la soi-disant « pandémie induite par ceux qui n'ont pas reçu d'injections contre le Covid-19 »

Selon les Centres de contrôle et de prévention des maladies, la Maison Blanche et la plupart des médias grand public [et relativement dans tous les pays occidentaux - NdT], nous sommes actuellement confrontés à une « pandémie de personnes non vaccinées »[1].
Vaccin anti-Covid
© Inconnu
Selon le récit officiel, 99 pour cent des décès liés au Covid-19 et 95 pour cent des hospitalisations liées au Covid-19 se produisent parmi les personnes non injectées. Lors d'un point presse de la Maison Blanche le 16 juillet 2021[2], le Dr Rochelle Walensky, directrice du CDC, a affirmé que
« plus de 97 pour cent des personnes qui entrent à l'hôpital en ce moment ne sont pas vaccinées. »
Mais comme l'a rapporté Laura Ingraham, présentatrice de Fox News, dans l'émission The Ingraham Angle, « cette statistique est grossièrement trompeuse »[3] et, dans une déclaration vidéo du 5 août 2021, Walensky a par inadvertance révélé comment cette statistique de 95 pour cent à 99 pour cent a été créée.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Bad Guys

Le rapport du GIEC et le « passage du Covid au climat » ou comment la brigade de la Nouvelle normalité nous prépare à un changement de direction

Le dernier rapport du GIEC sur le changement climatique a été publié la semaine dernière et ce rapport envoie le signal d'un tournant radical quant à ce « grand sujet ». La pandémie a bien été sympa le temps qu'elle a duré, mais il est temps qu'elle s'estompe et que nous passions à l'étape suivante. Ce n'est pas seulement mon interprétation, ils le disent littéralement eux-mêmes.
Citation Paul Valéry
© Sott.net
Habituellement, lorsqu'un grand changement narratif est imminent, vous pouvez trouver un article clé qui vous dit tout ce que vous devez savoir sur le « plan ». Pour le rapport du GIEC, cet article [publié le 14 août 2021 - NdT] est celui d'Andrew Marr sur iNews, dans lequel il parle littéralement et plusieurs fois de la « transition du Covid au climat » :
« Un grand tournant se prépare, un changement dans les termes du débat politique, une période charnière. Nous sommes dans une période de transition entre les nombreux mois caractérisés par l'obsession du coronavirus et l'automne qui sera dominé, à juste titre, par l'urgence climatique. Mais une grande partie de ce que nous avons appris pendant les événements du Covid-19 — sur l'État, l'autorité, le journalisme et la société civile — est directement applicable à ce qui va suivre. »
Les médias ont, bien entendu, fait leurs gros titres sur ce rapport du GIEC, à des degrés divers d'alarmisme et de folie.

« C'est maintenant ou jamais ! » s'insurge The Guardian, parce que les « estimations en matière de climat » sont sur le point de se produire. Quant à lui, The Sun parle d'un « véritable incendie criminel commis contre la planète ! »

Mais aucun d'entre eux ne décrit mieux que Andrew Marr ce que les prochains mois nous réservent. On peut toujours compter sur l'establishment démoniaque — lequel a encouragé Blair de manière nauséabonde en Irak — pour ne pas dévier de son discours. Il est toujours là pour dire la bonne chose au bon moment. Et cet article ne fait pas exception.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Gold Seal

Le variant Delta, les tests PCR et la dissonance cognitive

Note du traducteur : Toutes les emphases sont de notre fait.
Pour paraphraser une célèbre boutade de Bill Clinton, alors candidat à la présidence, lors d'un débat avec son adversaire républicain en 1992, « C'est le vaccin, idiot ! », le récit quotidien des médias grand public et des gouvernements dont nous sommes inondés dans le monde entier est déroutant pour la plupart, et c'est un euphémisme. Le variant dit Delta ou « indien » se propage comme la varicelle, nous dit-on, mais sans préciser ce que signifie cette « propagation ». Les personnes non injectées sont accusées de transmettre le Covid-19 à celles qui sont censées être injectées. Les États-Unis, le Royaume-Uni et l'Union européenne sont au premier plan de ce récit confus et implacable.
gants
© Inconnu
Des responsables politiques disent aux enfants de se faire injecter, alors que l'OMS et les autorités médicales nationales, comme la STIKO en Allemagne, recommandent d'attendre. Les tests PCR qui définissent la politique, mais qui ne disent rien sur la présence d'un virus spécifique chez une personne, sont élevés au rang d'« étalon-or » de l'infection. Pourtant, à ce jour, aucun laboratoire n'a réussi à isoler des échantillons purifiés du prétendu virus Sras-CoV-2 qui serait à l'origine de la maladie Covid-19. Comment les tests PCR peuvent-ils être calibrés si l'agent pathogène revendiqué n'est pas précis ? Si nous prenons un peu de recul, il apparaît clairement que nous sommes soumis à une opération mondiale délibérée de dissonance cognitive dont les conséquences prévues pour l'avenir de notre civilisation ne nous sont pas révélées [ne sont pas révélées aux masses - NdT].

Résoudre la dissonance

La dissonance cognitive est un terme utilisé en psychologie pour désigner ce qu'expérimente une personne qui vit deux expériences contradictoires ou incohérentes dont l'illogisme lui cause un grand stress. La personne résout ce stress psychique en utilisant des astuces inconscientes pour résoudre cet illogisme. Le syndrome de Stockholm vient à l'esprit. Dans le cas présent, il s'agit de la confiance traditionnelle envers les autorités — gouvernements, OMS, CDC, RKI, Bill Gates et autres experts épidémiologiques autoproclamés, souvent sans diplôme médical. Ces autorités imposent des mesures draconiennes de confinement, l'obligation de porter un masque et des restriction de déplacements, pour arriver rapidement à ce qui constitue de facto une « vaccination » forcée avec des produits expérimentaux dont le nombre d'effets indésirables [pour ceux qui sont déclarés - NdT] se comptent désormais dans l'Union européenne et aux États-Unis par millions.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Gold Seal

Psychose collective — Comment une population entière devient psychiquement malade

« La psychose collective est une épidémie de folie et elle se produit lorsqu'une grande partie de la réalité perd le contact avec la réalité et sombre dans les illusions. »
Lorsque la plupart des gens entendent le terme de psychose collective, ils pensent que cette psychose s'applique à tout le monde sauf à eux-mêmes. Toutefois, dans la réalité que nous partageons, nous sommes tous fortement influencés par les mêmes forces négatives, qui ont depuis des décennies maintenant attaqué la psyché publique, et sont devenues progressivement plus efficaces grâce à la science et à leur capacité à influencer de manière subtile et discrète le subconscient de nos esprits.
Psychose de masse
© Inconnu
Nous sommes tous les cibles d'une guerre menée dans le but de tuer nos facultés mentales et de les priver de la capacité de s'engager dans une pensée rationnelle et un discours logique et raisonnable.
« On peut répondre à la logique par la logique, mais pas par l'illogisme. L'illogisme désoriente ceux qui pensent clairement. »
Dans ma quête pour comprendre les conséquences sur les populations du conditionnement collectif, de la manipulation mentale et de l'endoctrinement qui suintent du moindre recoin de notre société, j'ai découvert qu'utiliser les mêmes outils que ceux utilisés contre les populations, à savoir la reprogrammation du subconscient, constitue un moyen d'extirper de l'esprit ces influences extérieures.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Ambulance

Produits expérimentaux nommés « vaccins » anti-Covid et autres considérations sur la « pandémie » — La supercherie dénoncée par un florilège de médecins, professeurs, et autres personnels soignants...

Voici un florilège de professionnels de la santé de diverses horizons et de diverses formations médicales qui dénoncent haut et fort la supercherie relative à la supposée « pandémie » de Covid-19 et autres variants, la supercherie du soi-disant « engorgement des hôpitaux », et le grand danger que représentent ces produits expérimentaux nommés « vaccins » anti-Covid qui ne protègent pas, n'empêchent pas les formes graves, ne préviennent pas la transmission. Pire, ils pourraient être à l'origine de nouveaux « variants », par recombinaison avec un autre virus. Par ailleurs, le nombre d'effets dits « indésirables » qui vont jusqu'à la mort — en dépit de ce que peut dire le gouvernement français et ses laquais, notamment ces soi-disant « médecins et autres professeurs experts » qui ont jeté dans la boue leur serment d'Hippocrate et vendu leur âme au diable — devrait alerter et faire bondir tout le monde !
Obéir aveuglément c'est accepter l'absurde
© Inconnu
Alors, nous disons merci à ces professionnels qui n'ont pas perdu leur raison et qui le font savoir !

La Rochelle, lors de la manifestation du samedi 14 août 2021 contre la dictature sanitaire, un médecin a osé parler. « Je sais que je prends des risques en m'exprimant et en disant ce que j'ai à dire en tant que médecin, mais c'est ma conscience professionnelle qui me pousse à m'exprimer.» Ce courageux médecin rompt la loi du silence :
« Le gouvernement interdit que des médecins puissent dire qu'ils aient pu soigner des patients du covid. Quel est le but de tout ça ? Je ne sais pas, mais cela a des conséquences dramatiques. »
Il comprend la réticence des Français à se faire vacciner :
« Pourquoi les gens sont en larmes ? Parce qu'ils voient leur enfant se faire vacciner par un produit dont on a aucune vue sur les effets secondaires à long terme. Nous n'avons aucune certitude quant aux conséquences par la suite. »
Très conscient des risques qu'il prend en disant simplement ce qu'il pense, il ne recule pas :
« Je ne peux pas, avec ma conscience de médecin, rester dans ce conflit intérieur. Il est impossible pour moi de me taire et d'obéir à ces mesures gouvernementales. C'est la raison pour laquelle je parle avec tous les risques que j'encours pour ma vie personnelle, familiale, financière. »

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Bizarro Earth

La Connaissance et la Liberté, antidotes au fascisme montant


Commentaire : Pour des raisons évidentes, nous remettons à la Une cet article publié en 2015.


Chers Lecteurs et Critiques,

Il est temps de parler un peu de ce qui se passe ici, sur notre planète, notre maison notre belle bille bleue, vert et or qui tournoie dans les ténèbres veloutées de l'espace, en tandem avec ses planètes-sœurs et leur Étoile-mère : notre Soleil, qui nous donne la vie. Belle image, n'est-ce pas ? Poétique, même. Eh bien, il semble que toutes ces choses si complexes qui permettent à la vie de se manifester sont actuellement menacées par ce très intéressant résultat de l'évolution : l'homo schizoidius.

Police state

« Ils nous détestent à cause de nos libertés »
Nous savons tous que quelque chose « cloche » dans notre monde. Regardez un peu l'hystérie qui se répand comme la peste. Récemment, nous avons eu le cas de cet enseignant français qui s'est poignardé lui-même et a voulu faire croire à une attaque terroriste. Après son arrestation, il a été interné en HP. Et dire que ce type enseignait aux gosses et les influençait depuis 20 ans ! Et puis, nous avons atteint la limite absolue : aux États-Unis, une serveuse de bar a appelé la police après avoir confondu un pied de micro avec une arme ! En fait, un musicien transportait simplement ce pied de micro dans le bar pour l'installer en vue d'un concert ! Les rues ont été bouclées, des troupes d'élites ont débarqué, et des gens auraient pu être tués - y compris la serveuse, si elle prenait le temps d'y réfléchir deux secondes. Combien de personnes ont appelé les flics récemment pour qu'ils les aident à régler une situation, et, en résultat, ont vu leurs proches (ou eux-mêmes) se faire tuer ? Si cette serveuse manque à ce point de jugeote, il est clair qu'elle ferait mieux de s'abstenir de procréer.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


SOTT Logo Media

Résumé SOTT des changements terrestres - Juillet 2021 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et boules de feu

La saison de la mousson en Chine a jusqu'à présent été catastrophique avec des inondations d'une ampleur sans précédent dont le bilan est désastreux. Les régions du sud-ouest et du centre du bassin du fleuve Yang-Tsé-Kiang ont connu les précipitations les plus importantes depuis 1 000 ans, et les précipitations pluvieuses se poursuivent sans relâche.
Résumé Sott juillet 2021
© Sott.net
Les pluies diluviennes ont submergé 1 700 grandes exploitations à travers la province du Henan et entraîné la mort de plus d'un million de têtes de bétail, parmi notamment les cheptels de nombreux petits exploitants qui contribuent encore largement à la production de viande animale. Les inondations ont également provoqué une importante explosion au sein d'une usine d'alliage d'aluminium située dans le centre du Henan.

Dans la ville de Zhengzhou, au moins 14 personnes ont perdu la vie lorsque leur rame de métro a été inondée et plus de 500 autres ont été piégées dans le réseau du métro situé dans l'une des zones les plus touchées de la ville.

Le plus grand fleuve de Chine, le Yang-Tsé-Kiang, et plusieurs de ses affluents ont atteint des niveaux dangereusement élevés en raison des pluies torrentielles qui se sont abattues pendant plusieurs jours sur le pays, lesquelles ont nécessité l'évacuation de milliers de personnes et ont conduit au déclenchement de procédures d'alerte et de secours sans précédent.

Dans la région de Hulunbuir, en Mongolie intérieure, des inondations massives été ont provoquées par l'effondrement de deux barrages d'un stockage combinée de 46 millions de mètres cubes d'eau.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Megaphone

« TOUTES les recommandations du CDC et du Conseil national de la santé sont en fait contraires à TOUTES les règles de la science » — Le Dr Daniel Stock parle d'or !

Dans la vidéo de près de 7 minutes qui suit et qui est sous-titré en français, le Dr Daniel Stock explique le 6 août 2021 devant le Conseil d'administration de la Mt Vernon Community School Corporation que les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) donnent des conseils contre-productifs sur la pandémie. Il évoque aussi la science qui sous-tend la nature infectieuse et la transmission du Sras-Cov-2 et de ses variants, et les met au défi de revoir les protocoles qu'ils imposent, notamment les obligations de se faire injecter et de porter des masques
Dr Daniel Stock
© Inconnu
Dr Daniel Stock
« Il est difficile de croire que cela fait 18 mois que nous sommes dans cette situation et que nous avons toujours un problème, et je dirais que nous avons toujours un problème parce que nous faisons des choses qui ne sont pas utiles. Toutes les recommandations du CDC et du Conseil national de la santé [de l'État de Washington] sont en fait contraire à toutes les règles de la science. »
Son discours est direct, percutant et fait déjà l'objet d'une campagne mensongère de fact-checking et autres manœuvres attentatoires à son endroit pour discréditer l'homme, le médecin et ses paroles.

Le Dr Daniel Stock est un médecin diplômé originaire de l'Indiana qui a 33 ans d'expérience. Il a obtenu son premier diplôme de la faculté de médecine à l'université de l'Indiana en 1988. Il se décrit comme un « médecin pratiquant la médecine familiale fonctionnelle » et « spécialement formé à l'immunologie et à la régulation de l'inflammation ».

Sa biographie LinkedIn indique ce qui suit :
« Médecin de famille expérimenté ayant une formation et un intérêt pour la médecine fonctionnelle/intégrative, j'ai plus de 30 ans de pratique de la médecine familiale et je ne suis plus affilié à des systèmes de paiement tiers, ce qui me permet de fournir le plus haut degré de conseils fondés sur une analyse biochimique et anatomique approfondie, et non sur des protocoles. Je m'intéresse à la différence biochimique entre le patient lorsqu'il est en bonne santé et lorsqu'il est malade, et au chemin le plus rapide/le moins coûteux de la maladie à la santé telle que le patient la définit.

Je suis également le directeur médical du centre pour les cliniques de collecte de produits plasmatiques. »
Après avoir travaillé pendant 18 ans dans un hôpital, le Dr Daniel Stock a ouvert les portes de son nouveau cabinet de médecine familiale fonctionnelle : PureHealth Functional Family Medicine :
« [...] Je veux offrir à mes patients tout ce que la médecine familiale fonctionnelle propose à un prix forfaitaire, tout en leur fournissant des soins quand ils en ont besoin. [...] La meilleure partie de la médecine fonctionnelle consiste à s'attaquer à la fois aux maladies courantes ou aiguës et aux problèmes complexes chroniques, qu'il s'agisse de déchirements, de maux de gorge, du syndrome de réponse inflammatoire chronique, de la fibromyalgie et même de la maladie de Parkinson. [...] » Source
À noter que le Mount Vernon dont il est question ici (il en existe plusieurs aux États-Unis) se situe dans l'État de Washington, au nord de Seattle, et que ce Comité scolaire englobe l'ensemble des établissements scolaires de la ville, depuis la maternelle au lycée, y compris un partenariat avec des parents qui font l'école à la maison.

Voici son intervention sous-titrée en français :

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


SOTT Logo Media

Injections de produits expérimentaux nommés « vaccins » anti-Covid-19 — Le Dr Zelenko met en garde contre un potentiel génocide planétaire !

Le Dr Zelenko est un juif orthodoxe pratiquant, marié et père de huit enfants. Il est l'auteur de deux livres intitulés Metamorphosis et Essence to Essence. Dans la vidéo qui suit, il parle de génocide planétaire et il sera compliqué de l'accuser d'antisémitisme d'autant que ses propos sont tenus face à des rabbins !
Dr Vladimir Zelenko
© Bryan Derballa. NYT. Redux-Rea
Le Dr Vladimir Zelenko, le 30 mars 2020 à Monsey, État de New York
Le Dr Vladimir Zelenko est aussi connu à New York pour avoir trouvé un traitement préventif très efficace contre le Covid-19. Il a publié de nombreuses études et a soigné des milliers de personnes avec succès. Il explique dans la vidéo qui suit, qui a été réalisée devant un tribunal rabbinique Beth din pourquoi la « vaccination » anti-Covid actuelle constitue une hérésie scientifique bien plus dangereuse pour la santé publique que ce qu'affirme la Doxa !

Il revient dans cette vidéo (sous-titrée en français) sur les chiffres de la pharmacovigilance aux États-Unis répertorié dans VAERS, qui présentent une mortalité catastrophique des plus jeunes et une multiplication par huit des fausses couches chez les femmes enceintes. Le Dr Vladimir Zelenko précise que même si le monde entier avait le contracté le Covid et n'était pas traité du tout contre la maladie, le nombre de décès serait au maximum de 35 millions ; a contrario, et toujours selon le Dr Vladimir Zelenko, il y aurait près de 2 milliards de morts si les 7 milliards d'individus sur Terre étaient « vaccinés », comme l'a appelé de ses vœux Bill Gates. À noter que selon les statistiques présentes sur Worldometers, la population mondiale actuelle s'élève à plus 7 milliards et 880 millions.

Commentaire: Voir aussi nos articles : Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :