Bienvenue à Sott.net
lun., 25 oct. 2021
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Les Maîtres du Monde
Carte

Attention

Vaccination obligatoire : l'amendement du groupe socialiste au Sénat inquiète

Le 31 août 2021, le groupe de sénateurs "Socialiste, Écologique et Républicain" présentait la proposition de loi N° 811, instaurant la vaccination obligatoire contre le Sars-Cov-2 dans le code de la santé publique. Aux côtés de la diphtérie, du tétanos et de la rougeole, entre autres, le covid-19 pourrait ainsi devenir la douzième maladie de la liste.

sénat
© F. Froger / D6
Un douzième vaccin obligatoire, et le retour des sanctions pénales ?
Onze vaccins déjà obligatoires

Depuis 2018, ce sont onze vaccins qui sont imposés aux enfants, pour lutter contre les maladies suivantes : diphtérie ; tétanos ; poliomyélite ; coqueluche ; infections invasives à Haemophilus influenzae de type B ; hépatite B ; infections invasives à pneumocoque ; méningocoque de sérogroupe C ; rougeole ; oreillons ; rubéole.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Cult

Pologne — Pfizer aurait testé son injection transgénique soi-disant anti-Covid-19 sur des bébés orphelins

Des allégations selon lesquelles Pfizer mène des expériences sur des orphelins de six mois pour tester leur injection transgénique soi-disant anti-Covid-19 ont été prononcées par différentes personnalités en Pologne.

Vaccin Pfizer
© Inconnu
Le produit pour injection transgénique de Pfizer
L'Association Children's Health Defence, de l'avocat Robert F. Kennedy, a récemment été alerté par des lanceurs d'alerte polonais que Pfizer mènerait des expériences sur des bébés orphelins de six mois pour tester leur injection transgénique soi-disant anti-Covid-19. Pfizer semble fonctionner en dehors des limites légales. Ces allégations ont conduit un groupe d'avocats, de professionnels de la santé et de militants à exiger que les membres du parlement et du Sénat polonais organisent une conférence d'urgence, le samedi 2 octobre, intitulée : Tests médicaux sur les enfants et les nourrissons : questions médicales, juridiques et éthiques.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Roses

Symposium interdisciplinaire sur le Covid-19 — Décentraliser le contrôle, la matrice de la propagande et le rôle des médias, la pharmacocinétique et le récit officiel...

Voici les quatre vidéos suivantes du Symposium interdisciplinaire sur le Covid-19. Vous pouvez retrouver les quatre premières dans cet article, et les quatre suivantes dans celui-ci.
Media contrôle manipulation propagande
Rappel

Le Symposium interdisciplinaire sur le Covid-19 s'est tenu les 29 et 30 juillet 2021. À travers une réunion d'experts en médecine, en économie ou encore en journalisme, ce symposium cherche à rétablir la vérité sur les événements auxquels nous assistons depuis bientôt deux ans. Ce symposium tente de répondre à des questions telles que :
  • D'où vient le Sras-Cov-2 ?
  • Est-il d'origine naturelle ou fabriqué par l'homme ?
  • S'il est fabriqué par l'homme, par qui et pourquoi a-t-il été fabriqué ?
  • Quelle est la réelle efficacité des soi-disant vaccins ?
  • Y a-t-il un agenda dissimulé derrière ce vaste théâtre « sanitaire » ?
  • Quelles sont les conséquences économiques et sociales des mesures restrictives ?
  • Ont-elles réellement été prises pour des raisons sanitaires ?
  • Quelles solutions avons-nous pour sortir de cette situation catastrophique ?
Des figures comme celles de Reiner Fuellmich, Vera Sharav, Sucharit Bhakdi, Mike Yeadon, Catherine Austin Fitts, Denis Rancourt ou Richard Werner nous fournissent des interventions de grande qualité et nous apportent des éléments clés.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Snakes in Suits

Le Conseil d'Etat propose de limiter le champ de la responsabilité pénale des politiques en temps de crise

conseil d'état
C'est une véritable déclaration de guerre du conseil d'État contre la population française. C'est d'autant plus grave que les politiciens n'ont absolument aucune crainte à avoir ; ils n'ont cessé de mentir et de faire n'importe quoi depuis le début de cette crise sanitaire. Déjà, les membres du gouvernement sont protégés judiciairement puisqu'ils ne sont pas sous le coup du droit commun mais de la Cour de justice de la république qui a très rarement condamné des ministres en exercice. De plus, même les sous-fifres, les hommes de main comme Alexandre Benalla s'en sortent très bien au vu des réquisitions du procureur qui a demandé 18 mois de prison avec sursis et 500 € d'amende malgré des faits extrêmement graves pour lesquels il était poursuivi !

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Sheriff

Frances Haugen, la lanceuse d'alerte qui accable Facebook

Cette ex-employée du réseau social est apparue à visage découvert pour la première fois dimanche dans une interview sur la chaîne CBS. Après avoir quitté Facebook au printemps, la jeune femme avait transmis au « Wall Street Journal » des études internes qui ont servi de base aux « Facebook Files ».
Frances Haugen

Frances Haugen
La vidéo ne dure que 13 minutes, mais elle a suffi pour mettre en branle tout l'état-major de Facebook. La lanceuse d'alerte à l'origine du dernier scandale dans la tech, les « Facebook Files », est apparue pour la première fois à visage découvert dans une interview dimanche sur la chaîne américaine CBS, un tournant dans cette affaire qui met à mal depuis des semaines le plus grand réseau social de la planète.

Commentaire: Pour nos lecteurs qui comprennent l'anglais, voici cette vidéo de 13 minutes en question :

Si la video ne s'affiche pas, vous pouvez aller la visionner ici.

De plus, au moment de publier cet article, nous apprenons que facebook, Instagram et WhatsApp sont en pannes et ne fonctionnent pas.

https://downdetector.fr/statut/facebook/

Source : https://downdetector.fr/statut/facebook/
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Alarm Clock

Facebook de plus en plus fragilisé par les révélations d'une lanceuse d'alerte

Aux États-Unis, Facebook est sous le feu des critiques suite à la publication il y a quelques semaines d'une série d'enquêtes dans le Wall Street Journal. Dimanche, la lanceuse d'alerte à l'origine de ces révélations va dévoiler son identité à la télévision.

siege social facebook
© AFP / Josh Edelson
Le siège de Facebook, en Californie
Dimanche, l'interview qui sera diffusée dans l'émission 60 minutes de la chaîne CBS, aux États-Unis pourrait ajouter un coup de massue à Facebook, déjà déstabilisé par des révélations aux États-Unis. L'émission annonce un entretien exclusif avec une femme dont l'identité est encore tenue secrète, mais qui se dévoilera à l'antenne dimanche soir : il s'agit d'une ancienne employée de Facebook, devenue lanceuse d'alerte.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Magic Wand

Arrivée de Castex à Avignon pour le Campus LREM, sans gestes barrières ni masques (ça, c'est pour les gueux)

Pendant qu'on empêche les enfants et leurs sans-dents de parents de respirer en leur imposant le port de la muselière dans les lieux publics, Jean Castex se paie un bain de foule à Avignon dans une ambiance bon enfant, sans masque ni « distanciation sociale ». Au programme, rigolade, tapes dans le dos et apéro. Si après ça, certains n'arrivent toujours pas à comprendre qu'on se fiche de nous depuis le début et que toutes ces mesures liberticides n'ont absolument rien de sanitaire, on ne peut plus rien faire pour eux...
castex

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Handcuffs

Camps de détention du COVID-19 : les rafles gouvernementales des résistants sont-elles notre avenir ?

« Sans doute les camps de concentration étaient-ils un moyen, une menace utilisée pour maintenir l'ordre. »

- Albert Speer, procès de Nuremberg
Il ne s'agit plus de savoir si le gouvernement enfermera les Américains pour avoir défié ses mandats, mais quand.

camps covid
Voici ce que nous savons : le gouvernement a les moyens, les muscles et la motivation pour détenir les individus qui résistent à ses ordres et ne se conforment pas à ses mandats dans un vaste éventail de prisons, de centres de détention et de camps de concentration de la FEMA payés avec l'argent des contribuables.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


USA

Mauvaise sociologie : la purge vaccinale de Biden prépare une contre-insurrection nationale

La culture américaine a été artificiellement déplacée de la manière la plus radicale qui soit, du jamais vu depuis l'introduction de l'école publique obligatoire il y a un siècle.

militaires
La politique de vaccination obligatoire contre le Covid dans l'armée américaine est une extension du programme de purge idéologique de Biden, mais la logique qui la sous-tend n'est pas bien comprise par le public.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Gear

Cauchemar dystopique et contrôle total — La monnaie numérique « programmable » est-elle la prochaine étape de la « Nouvelle normalité » ?

La phase finale de la guerre contre l'argent liquide est arrivée : l'argent est remplacé par des coupons soumis à un contrôle total de l'État.
Monnaie numérique Dollar
© Inconnu
Les banques centrales s'inspirent du modèle du bitcoin et préparent la création de leurs propres « monnaies numériques ». En supprimant tout ce qui reste de vie privée, en accordant un contrôle total sur chaque transaction, et même en limitant les options du citoyen lambda quant à la manière dont il souhaite dépenser son argent.

Dès lors que le bitcoin et d'autres crypto-monnaies ont fait leur apparition et qu'elles ont été présentées comme un moyen d'échange indépendant et alternatif qui échappe au statu quo financier, il ne fallait pas sortir de Saint Cyr pour comprendre que cette nouvelle alternative allait assez rapidement être absorbée, modifiée et redéployée au service de l'État.

Intégrer la « Monnaie numérique de Banque centrale » : la réponse des dominants au bitcoin.

Pour ceux qui n'en ont jamais entendu parler, les « Monnaies numériques de banque centrale » sont exactement ce qu'elles semblent être, une version numérisées de la Livre, du Dollar, de l'Euro, etc., émises par les banques centrales.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :