Bienvenue à Sott.net
dim., 30 avr. 2017
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Santé et Bien-être
Carte

Cheesecake

Ces sucres qui favorisent l'Alzheimer

© Inconnu
Des chercheurs, dont les travaux sont publiés dans la revue Scientific Reports, ont montré comment un taux élevé de sucre (glucose) dans le sang pourrait être l'une des causes du développement de la maladie d'Alzheimer.

Des études ont déjà montré que les personnes diabétiques ont un risque accru de développer la maladie. Les scientifiques savaient déjà que le glucose et ses produits de dégradation peuvent endommager des protéines dans les cellules via une réaction appelée glycation. Jean van den Elsen et ses collègues des universités de Bath et King's College London ont maintenant montré un lien entre la glycation et le développement de la maladie d'Alzheimer.

En étudiant des échantillons de cerveaux de personnes avec et sans Alzheimer, ils ont découvert que dans les stades précoces de la maladie, la glycation endommage une enzyme, la MIF (pour macrophage migration inhibitory factor), qui joue un rôle dans la réponse immunitaire et la régulation de l'insuline. La MIF est impliquée dans la réponse des cellules immunitaires gliales contre les plaques et enchevêtrements de protéines, caractéristiques de l'Alzheimer, qui endommagent progressivement les cellules nerveuses.

Les chercheurs pensent que l'inhibition et la réduction de l'activité de la MIF causée par la glycation pourraient être le « point de basculement » dans la progression de la maladie. À mesure que la maladie d'Alzheimer progresse, la glycation de ces enzymes augmente. Les chercheurs estiment que ces travaux pourront aider au diagnostic de la maladie et mener à de nouveaux traitements.
« L'excès de sucre est bien connu pour être mauvais quand il s'agit du diabète et de l'obésité, mais ce lien potentiel avec la maladie d'Alzheimer est une autre raison pour laquelle que nous devrions contrôler l'apport de sucre dans notre alimentation », souligne Omar Kassaar, coauteur.

Commentaire : La glycation est apparemment une réaction dépendante de l'exposition au sucre. Le terme « sucre » est trompeur : ce qui n' a pas de gout sucré peut contenir du sucre. On devrait donc parler d'hydrates de carbone simples ou complexes, qui regroupent les sucres au gout sucré et non-sucré. Nous avons donc le glucose, le saccharose et le fructose, hydrates de carbone simples, qui font font la joie de notre palais mais pas celle de notre santé. Puis il y a l'amidon, hydrate de carbone complexe, que l'on retrouve dans les céréales, les tubercules et les légumineuses, par exemple, et qui sont transformés en sucres simples, encore, pendant la digestion. Et puis l'on n'oubliera pas non plus que les protéines, consommées en excès, se transforment en sucre, elles aussi, sous forme de glycogène stocké dans le foie... On voit donc que « contrôler l'apport de sucre dans notre alimentation » n'est pas une mince affaire.

Pourquoi donc ne pas se simplifier la tâche et améliorer (grandement) sa santé en optant pour un régime paléo ou cétogène ?


Ladybug

Prendre soin de ses plantes avec l'homéopathie

Ce qui, depuis longtemps, a fait ses preuves auprès des humains et des animaux, agit également au jardin : les remèdes homéopathiques combattent les parasites et aident les plantes à se remettre sur pieds. Et cela, sans effets secondaires néfastes pour l'environnement.

© Inconnu
Tout ce qui est vivant peut être soigné et traité par l'homéopathie
(mei) Antiparasite pour plantes d'appartement qui aide également à combattre les cochenilles sur le balcon, insecticide pour rosiers et antifongique universel : lorsqu'il s'agit de verdure, les jardinières et jardiniers amateurs recourent souvent à un impressionnant arsenal d'armes pour livrer une guerre sans merci à toutes sortes de parasites. Pourtant, le jardin est précisément l'endroit où l'amour de la nature s'écrit en grandes lettres.

Commentaire: Lire aussi :


Blackbox

Comment savoir si le miel que je prends est pur

Les effets positifs du miel sur la santé sont bien connus, car il est riche en minéraux, vitamines et oligo-éléments. Malheureusement, il existe des miels frelatés sur le marché. Beaucoup d'entre eux sont des mélanges de miel avec des solutions de glucose ou des sirops de mauvaise qualité, avec une teneur en eau élevée, et sont obtenus à partir de cellules sans couvercle (qui ne sont pas recouverts de cire).

© Inconnu
Miel ou pas miel ? voilá la question
Heureusement, il existe des tests simples que vous pouvez réaliser chez vous pour savoir si le miel que vous avez acheté est pur et de bonne qualité ou si, au contraire, il est frelaté ou contient beaucoup d'eau.

Commentaire: Lire aussi :


Nuke

France et Europe : traces d'iode radioactif détectées dans l'air et les sols


Commentaire : Heureusement pour nous, les ♪ normes de sécurité dictées par la ♫ réglementation française concernant les ♫ limites annuelles pour la population d'exposition à la radioactivité ♪ sont écrites quelque part, dans un texte de loi. Elles nous protègent des effets délétères, mais oui, d'une exposition à ladite radioactivité parce que c'est ♫ « sans aucune conséquence sanitaire » ♫, magie du verbe et des normes oblige. Inutile, donc, de se préoccuper des travaux scientifiques qui nous démontrent qu'il n'y a pas de seuil en dessous duquel la radioactivité n'a pas d'effet sur la cellule ; inutile non plus de se préoccuper de la population riveraine, habitant non loin des rejets radioactifs initiaux, exposée, elle, à un taux d'iode radioactif forcément plus élevée. Pourquoi, en effet, déranger nos chers politiciens en les incitant à faire correctement leur boulot, à savoir, se préoccuper du bien-être des citoyens vivant dans le pays le plus nucléarisé du monde ?


© Getty Images
L'iode 131 est un élément radioactif artificiel dont la présence dans l'air et dans les sols est normalement insignifiante
Des concentrations anormalement élevées de cet élément d'origine artificielle ont été constatées en France et dans l'UE. Si elles sont a priori trop faibles pour constituer une menace pour la santé, on ignore tout de leur provenance.

L'annonce est passé inaperçue et a été peu reprise par les médias, malgré les questions qu'elle soulève : de l'iode radioactif d'origine artificielle est apparu dans l'air et dans les sols de plusieurs pays d'Europe courant janvier 2017, dont la France, la Finlande, la Norvège, la Pologne, la République tchèque, l'Allemagne et l'Espagne. Le 13 février dernier, l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) publiait un communiqué qui faisait état de la détection de traces d'iode 131, « radionucléide d'origine artificielle » sur plusieurs sites. En France, des relevés effectués dans des stations de l'Essonne, du Puy-de-Dôme et de la Côte-d'Or ont permis de détecter des concentrations comprises entre 0,1 et 0,31 microbecquerels par mètre cube - un taux anormalement élevé.

Syringe

Le calvaire du petit Branden : une histoire de vaccins qui a mal tourné

La maman Victoria : Nous voulons partager notre histoire parce que quand on parle de dommages vaccinaux, les gens pensent presque toujours à l'autisme ou à une quelconque maladie neurologique. Mais ce qui est arrivé à notre petit Brensen, c'est une maladie auto-immune de la peau. Quand Brensen est né en 2008, tout était normal. Il a été en parfaite santé jusqu'à sa première visite médicale à deux mois. J'ai vu qu'ils avaient préparé 6 vaccins sur la table. J'ai posé des questions sur le 6ème vaccin que je ne connaissais pas. On m'a dit qu'il s'agissait du Rotavirus. Comme je n'avais pas d'information sur ce vaccin, notre enfant n'a donc reçu que 5 vaccins ce jour- là.

© Inconnu
Le petit Brensen
Le soir même, notre enfant n'était plus le même. Je ne pouvais plus le mettre dans son berceau et ne pouvais interrompre de le nourrir. Il n'était pas bien du tout, il gémissait ; il avait des problèmes d'estomac ; ses selles étaient vertes, moussantes et douloureuses. J'ai très vite réalisé qu'il réagissait aux vaccins. Il a fini par perdre tous ses cheveux et d'horribles taches apparurent sur son visage. Ces taches finirent par se répandre sur tout son corps.

Commentaire: Lire aussi :


Evil Rays

L'électro-hypersensibilité présentée par le Pr Belpomme à l'Assemblée Nationale


Pr Belpomme

Health

Les merveilles du bicarbonate

Le bicarbonate, on en a tous entendu parler. Il paraît qu'il est bon pour blanchir les dents, pour soulager l'estomac, soigner les mycoses, cuisiner... Mais est-ce que tout cela est vrai ? Et si je vous disais que oui ? Je vais même vous dire plus : il est aussi efficace que certains médicaments.

© Inconnu
Les merveilles du bicarbonate
Le bicarbonate contient du sel, d'où son nom "bicarbonate de sodium ou de sodium". Et il contient une source alcaline qui neutralise les pH trop acides et, donc, combat les infections. Ainsi que les bactéries, les odeurs et tout un tas de choses que nous rencontrons au quotidien. Vous allez voir tout ça.

Smoking

Fumer, ça sauve la vie. Mais oui.

© Flickr/ PeterFranz
De nouvelles révélations ont été faites par des scientifiques allemands et américains au sujet des cigarettes. Fumer a toujours été considéré comme une habitude néfaste. Cependant, le tabac s'est avéré paradoxalement bénéfique pour certaines personnes souffrant d'anémie.

« Cet homme n'aurait jamais pu devenir sportif car son sang n'était pas capable de transporter une grande quantité d'oxygène, mais fumer l'a aidé à lutter contre l'anémie. Un autre avantage c'est que les porteurs de cette mutation sont généralement plus résistants à l'empoisonnement par l'oxyde de carbone », a déclaré John Olson, scientifique de la Rice University de Houston (État du Texas, États-Unis).

D'après M. Olson, l'histoire de cette étrange découverte commence par la visite d'une jeune fille dans la clinique allemande de Mannheim. La patiente se plaignait de faiblesse générale et de problèmes constants dus à un niveau bas d'hémoglobine dans le sang. Ayant analysé son ADN, les scientifiques ont mis au jour une mutation rare dans le gène HBA1. Cette mutation dans la structure de l'albumine faisait qu'un acide aminé comportait de la leucine au lieu de l'histidine.

Commentaire: Peut-on déduire que, même si l'on ne souffre pas de cette mutation génétique, le tabac protège des méfaits des oxydes de carbone, un peu, moyennement, beaucoup, passionnément ? C'est bien possible. Et que, dans notre environnement pollué devenu presque impropre à la respiration, le fait de fumer nous protège en réalité des multiples poisons disséminés dans cet air que nous sommes bien obligés de continuer à inhaler ? C'est bien probable. Et que, désinformés que nous sommes par certains propagandistes hystériques qui nous ont même pondu une journée mondiale anti-tabac, nous ne réalisons pas que nous sommes devenus à présent ignorants de l'existence de preuves irréfutables qui attestent des bienfaits de cette plante merveilleuse, Nicotiana tabacum ? C'est presque sûr ! Nous aurait-on menti ? C'est certain. Et si l'on a envie de savoir à propos de quoi :
Quant aux personnes qui continuent à pratiquer la course à pied le long des routes, accueillant à plein poumon les micro et nano-particules rejetées par les automobiles dans leur organismes, c'est confirmé : vous pouvez fumer avant, pendant, et après votre jogging.

Source de l'article scientifique dont il est fait mention.


Cookie

Une substance cancérogène trouvée dans des biscuits pour bébés

Quelle honte !!! Quelle horreur !!!! Après, nous sommes étonnés de la quantité de cancer développés chez les enfants. Quand on lit cet article, il ne faut pas être un expert pour comprendre que l'alimentation joue un rôle dans le déclenchement des cancers. Changin Markets tire la sonnette d'alarme. Selon la fondation, de l'acrylamide, une substance cancérogène, a été retrouvée à un niveau supérieur aux normes européennes dans des biscuits pour bébés de marque Nestlé vendus en France, et à des niveaux proches de ce seuil dans deux autres produits.

© Inconnu
Des méchants petits biscuits
Selon une analyse indépendante de 25 biscuits pour enfants en bas âges commercialisés en France, l'acrylamide, classée comme cancérigène probable par l'OMS, a été retrouvée à une concentration de 226,1 microgrammes par kilo dans les « P'tit Biscuit texture croquante et fondante » de marque Nestlé. La valeur maximale recommandée au niveau européen pour les biscuits pour jeunes enfants a été fixée à 200 microgrammes, rappellent Changing Markets, l'ONG environnementale WECF et le rassemblement de consommateurs SumOfUs dans un communiqué publié jeudi.

Commentaire: Lire aussi :


Evil Rays

Un peu d'humour noir : comment affaiblir son système immunitaire et devenir malade à coup sûr

Petit cours de médecine gratuit : Question pour un neuneu: Quel organe ou système nous permet de rester en bonne santé ? Je suis ? Je suis ???... Heuuuu...Le système immunitaire ?.... Oui, c'est gagné, bravo, vous avez gagné une tringle à rideaux.... Allez, soyons sérieux, notre système immunitaire est notre meilleur système de défense contre les maladies, c'est un réseau qui s'organisent pour défendre notre corps contre des agressions extérieurs : Il combat les bactéries et virus, il attaque les champignons, tue les parasites et les cellules tumorales.

© Inconnu
Soyons complices avec notre système immunitaire
L'organisme est journellement agressé par des agents pathogènes. Notre système immunitaire travail sans relâche pour que tous ces agents ne puissent pas proliférer. Il a plusieurs armes à sa disposition ; Il élimine l'agresseur par le sang via les globules blancs, ou il dévore l'intrus (phagocytose), ou il produit différentes substances de défense comme les enzymes, les cytokines, ou les peptides antimicrobiens...