Bienvenue à Sott.net
dim., 19 fév. 2017
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Santé et Bien-être
Carte

Candle

Hommage au Dr Heimlich, inventeur de la méthode qui a sauvé tant de vies

C'était un médecin mondialement connu, et si vous ne savez pas qui il était, vous connaissez plus ou moins sa méthode. Ce grand médecin vient de nous quitter à l'âge 96 ans, mais peu de doutes sur le fait que sa méthode survivra à travers les âges...C'est donc pour cela que nous allons en profiter pour faire un petit rappel dans l'article.

© Google
La méthode qui sauve des vies
Henry Heimlich, un médecin américain qui a développé une manœuvre d'urgence pour désobstruer les voies respiratoires, est décédé à l'âge de 96 ans, a indiqué sa famille samedi. La manœuvre de Heimlich a permis de sauver de nombreuses vies en enlevant un corps étranger des voies aériennes par une série de pressions abdominales.

Health

Les médicaments dangereux qui détruisent les reins

Les reins éliminent beaucoup de médicaments mais beaucoup de médicaments détruisent ses fonctions. Sans aucune douleur et sans symptômes particulier, de nombreux médicaments vont détruire les reins silencieusement. Anti-inflammatoires, diurétiques, chimiothérapie, produits amincissants ... Avec ou sans ordonnance, certains sont particulièrement nocifs pour les reins.

© Google
Médicaments dangereux
Nous savons déjà que la prise de médicament chimiques n'est pas anodin, et que beaucoup de médicaments peuvent provoquer de nombreux effets secondaires différents et nuire à certains organes, pour les reins par exemple, ils sont responsables de près de 10% des insuffisances rénales aiguës. Savez-vous ce qu'est une insuffisance rénale aiguë ? Non ? Alors permettez-moi de vous dire deux mots sur le sujet.

Commentaire: Lire aussi :


Syringe

Effets secondaires du vaccin anti-HPV : des médecins portent plainte contre l'Agence européenne des médicaments

Des médecins danois soupçonnent l'Agence européenne des médicaments d'avoir négligé leur signalement d'effets indésirables dus au vaccin.

L'affaire a de quoi attirer l'attention. Des institutions médicales, et non des associations de victimes ou de malades, se plaignent du traitement d'une alerte, formulée par des médecins danois à propos d'effets indésirables qui ont suivi une vaccination contre le papillomavirus. Lundi 5 décembre, les services de la médiatrice européenne ont déclaré recevables la majorité d'une plainte déposée contre l'Agence européenne des médicaments par le Nordic Cochrane Centre et diverses autres instances, médecins ou chercheurs, raconte Le Monde.

Des médecins danois, inquiets d'effets indésirables rares dus au vaccin, avaient alerté l'Agence de leurs suspicions. Une alerte négligée, selon les plaignants, qui ont donc déposé plainte auprès des autorités européennes compétentes. Selon le quotidien du soir, la plainte apporte un éclairage édifiant des procédures mises en place par l'agence, qui a pour mission notamment d'accorder des autorisations de mise sur le marché des médicaments dans l'Union européenne.

Commentaire: Et le récent rapport sur la vaccination en France préconise de rendre ce vaccin obligatoire ??? Ce nouveau scandale enfonce un clou supplémentaire dans le cercueil du dogme « les vaccins sont totalement inoffensifs et les institutions vaccinales totalement transparentes ». Après ça, on s'étonne que les Français soient de plus en plus méfiants par rapport aux vaccins et à leurs effets indésirables avérés.


Attention

Le ministère de la santé veut imposer 11 vaccins

Cette fois, je me suis dit que la folie s'était emparée des autorités de santé.
Mercredi dernier, le 30 novembre, après une année de pseudo « consultations démocratiques », le comité sur la vaccination a rendu son rapport, dans lequel il préconise de :

faire passer de trois à onze le nombre de vaccins obligatoires pour les nourrissons (plus les rappels) [1].

Cela ressemble au dernier coup de poignard de la ministre de la Santé, Marisol Touraine.

Ainsi, dans son esprit :

puisque les gens demandent le retour du bon vieux vaccin DT-Polio sans aluminium ;
puisqu'ils n'ont pas l'air contents qu'on injecte à la place à leurs bébés un super-vaccin avec aluminium et trois vaccins non obligatoires supplémentaires,

alors la solution la plus simple, selon elle, est de :

rendre obligatoires tous les vaccins présents dans le super-vaccin
et, tant qu'on y est, rendre obligatoires encore cinq vaccins supplémentaires (pneumocoque, méningocoque C et triple vaccin ROR).

Un tel abus de pouvoir paraîtrait déjà inimaginable.

Et pourtant, ce n'est pas tout.

Commentaire: Une technique de manipulation bien connue des vendeurs consiste à faire dans un premier temps une proposition inacceptable pour faire dire oui au but réel qui était fixé un peu en dessous. Donc on peut imaginer au final une loi imposant 9 vaccins et une ministre disant « le comité recommandait 11 vaccins, je me suis battu pour que seulement 9 soient obligatoires... »

Autre manipulation : faire miroiter « à terme » une hypothétique levée de l'obligation vaccinale, mais seulement quand les Français seront rentrés dans le rang, c'est-à-dire quand tout le monde aura accepté de se faire injecter des substances potentiellement toxiques sans rechigner. Une façon de dire : vous aurez la liberté de choisir quand vous serez tellement conditionnés que vous ne verrez même plus l'utilité d'user de cette liberté de choix. Plus besoin de lois ou de garde-chiourmes, puisque les gens iront se faire shooter aux métaux lourds de leur plein gré. Pervers, n'est-ce pas ?

Voir aussi :


Apple Green

La santé par l'alimentation anti-inflammatoire et hypotoxique

Le nouveau livre de la virologue Jacqueline Lagacé confirme, études scientifiques à l'appui, les liens entre la consommation de certains aliments et les maladies inflammatoires chroniques.

Professeure de microbiologie et d'immunologie à la Faculté de médecine de l'Université de Montréal de 1986-2003, Mme Lagacé était de passage à l'émission de Denis Lévesque ce soir pour annoncer le lancement de son quatrième livre, Une alimentation ciblée pour préserver ou retrouver la santé de l'intestin (Éditions Fides), ce 12 octobre.

Plusieurs médecins recommandent ses livres à leurs patients mais lui disent qu'ils n'en parlent pas publiquement, de peur de perdre leur droit de pratique, a-t-elle confié à l'animateur vedette de TVA (qui suit également le régime hypotoxique sans gluten ni produits laitiers qu'elle recommande).

« Mon livre fait la démonstration irréfutable qu'on ne peut plus affirmer en 2016 qu'il n'existe pas de preuves scientifiques de la nocivité de certains aliments pro-inflammatoires tel le gluten chez un pourcentage significatif d'individus », affirme sur son blogue l'ancienne directrice d'un laboratoire de recherche en microbiologie et immunologie à la même faculté de médecine.

Health

Le diabète de type 1 pourrait être guéri par un complément alimentaire qui régénère les cellules en charge de l'insuline

Le GABA, un neurotransmetteur parfois utilisé en complément alimentaire, pourrait induire la régénération des cellules produisant l'insuline chez les personnes atteintes du diabète de type 1, selon une étude française publiée dans la revue Cell.

Patrick Collombat de l'Institut national français de la santé et de la recherche médicale (Inserm) et ses collègues ont réalisé cette étude chez la souris et ont partiellement validé les résultats chez l'humain.

Le diabète de type 1 est caractérisé par la destruction sélective des cellules β pancréatiques produisant l'insuline, une hormone diminuant le taux de sucre dans le sang en cas d'apport alimentaire sucré.

Les chercheurs « avaient montré dans de précédents travaux qu'il était possible de recréer ces cellules β en modifiant génétiquement des cellules qui leur ressemblent : les cellules α productrices de glucagon. L'approche utilisée consistait en l'activation forcée d'un gène nommé Pax4 dans toutes les cellules alpha. Les résultats prouvaient aussi que ces cellules alpha étaient continuellement régénérées et converties en cellules bêta, conduisant à une augmentation massive du nombre de cellules bêta. Cependant, pour espérer un jour pouvoir transposer cette découverte à l'Homme, il fallait trouver un composé qui permette de recréer cette modification induite génétiquement », car « il n'était pas possible d'agir de cette manière sur le patrimoine génétique d'un être humain ».

Commentaire: voir aussi :


Cow

Produits laitiers et diabète de type 1

Le diabète de type 1 est une maladie auto-immune qui frappe généralement les enfants et les jeunes adultes, car votre propre système immunitaire attaque et détruit les cellules productrices d'insuline de votre pancréas (cellules béta des îlots de Langerhans). Si elle n'est pas traitée, elle est mortelle. Mais, même avec un traitement de substitution d'insuline bien gérée, le diabète peut réduire votre vie d'une décennie. En général, les gens n'aiment pas ça...

© Google
Le lait de vache et le diabète de type 1
Les familles sont dévastées lorsqu'un enfant reçoit un diagnostic de diabète de type 1. Ainsi, l'un des "saint graal" de la médecine moderne est de comprendre ce qui fait que le corps s'attaque à lui-même, avec l'espoir que nous pourrions prévenir et guérir.

Commentaire: Lire aussi :


Rose

Un antidépresseur naturel et un anti-inflammatoire : la Boswellia

Compagnon de méditation, l'encens (ou oliban) apaise et son utilisation spirituelle est ancestrale. Mais des études récentes montrent que les vertus de la résine du , dont il est issu, ne sont pas que symboliques... En plus d'être un anti-inflammatoire naturel puissant bien connu (intestin, articulations) et un ami des poumons obstrués ou asthmatiques, l'ancestral encens pourrait être également antidépresseur.

© Google
Boswellia
L'or, l'encens et la myrrhe.... Dans la Bible, les Rois mages parcourent un long chemin depuis l'Orient pour déposer aux pieds de l'enfant Jésus des présents d'une grande valeur : l'or, car c'est un roi ; l'encens, car il est de nature divine ; la myrrhe, enfin, car il est mortel. L'encens, du latin incensum (« ce qui est brûlé »), est une résine aromatique naturelle qui se consume en dégageant une fumée odoriférante. On retrouve sa trace dans la plupart des grandes religions, où il joue un rôle symbolique important.

Commentaire: Lire aussi :


Biohazard

Comment le « parasite du chat » contrôle à ses fins la réponse immunitaire de notre corps


Commentaire : L'auteur de l'article nous demande de ne pas partager ses publications. Nous avons donc dû supprimer cet article ainsi que tous ceux de GuruMed.

Comme toujours le lien originel des articles que nous reproduisons est dans le titre. Le voici à nouveau pour celui-ci : Gurumed.

En tout cas, voici un autre article fort à propos : En situation de pouvoir, on pense avant tout à conserver son pouvoir plutôt qu'à servir l'intérêt collectif


Commentaire: A propos des problèmes engendrés par la toxoplasmose, vous pouvez consulter :


Syringe

Dr Marc Vercoutère - La face cachée des Vaccins

Interview du Dr Marc Vercoutère, président de l'association Cri-Vie, sur les vaccins, de la grippe de 1976 à la vaccination contre la grippe A, en passant par l'hépatite B.

« Je me suis installé comme médecin homéopathe en 1985 dans la région centre. En 1986 j'ai eu le malheur décrire au journal L'Equipe, au quotidien sportif L'Equipe pour parler du dopage dans le monde du sport, ce qui, ne pouvait se concevoir puisqu'on n'en parlait pas encore; donc si on n'en parlait pas encore, c'est que ça n'existait pas évidemment dans l'esprit de certains.

Et ce qui m'a valu à la suite de l'apparition d'un extrait de ma lettre « Pour des Médecines Atoxiques » dans la rubrique « Vous avez la parole » du journal L'Equipe, d'une plainte du médecin-chef de l'institut national supérieur du sport auprès du président national du conseil de l'ordre lequel transmet la plainte au président du conseil départemental qui était un psychiatre, le docteur Pené et donc ça a été le début des ennuis et fin 89 on m'a interdit 2 ans d'exercer et depuis la fin de ces deux ans d'exercer donc depuis 91, on me refuse systématiquement le droit d'exercer parce que je ne remplirais pas les conditions de moralité, je discréditerai même la profession. »