Bienvenue à Sott.net
dim., 30 avr. 2017
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Santé et Bien-être
Carte

Ambulance

Peut-on comparer l'industrie pharmaceutique à la mafia ?

Image
Extrait de la préface du livre du Dr. Peter Gøtzsche, MD., Directeur du Centre Cochrane Nordique: Deadly Medicines and Organised Crime : How Big Pharma has Corrupted Healthcare » ("Médicaments meurtriers et crime organisé. Comment Big Pharma a corrompu la Santé. ») par Richard Smith, paru dans le BMJ Group (Groupe du British Medical Journal Blog)

Corruption systématique

L'essentiel de l'ouvrage de Peter est consacré à la mise en valeur du fait que l'industrie pharmaceutique a systématiquement corrompu la science en amplifiant les bénéfices et en minimisant les méfaits de ses médicaments. En tant qu'épidémiologiste, ses énormes connaissances et sa passion du détail qui en ont fait un leader mondial dans la critique des études cliniques, Peter est ici sur un terrain très solide. Son nom s'ajoute à celui de nombreux autres, y compris d'anciens éditeurs du New England Journal of Medicine qui ont dénoncé cette corruption. Il montre aussi comment l'industrie a acheté des médecins, des universitaires, des revues, des organismes professionnels, des associations de patients, des départements universitaires, des journalistes, des organismes de régulation, et des politiciens. Ce sont les méthodes mêmes de la mafia.

Health

Au-delà du régime sans gluten : le rôle critique des lectines fixant la chitine dans les maladies humaines

Traduit par NOT

Image
Dans un
précédent article l'auteur évoque « l'épine invisible » de tous les produits à base de blé - le pain de blé germé et l'herbe de blé inclus - qu'on appelle la lectine de blé (nom technique : agglutinine de germe de blé ou AGB). Cette substance intrinsèquement inflammatoire, perturbatrice du système endocrinien, a été examinée à fond (MEDLINE) et identifiée comme ayant un large éventail d'effets potentiellement perturbateurs :

1) L'AGB pourrait être pro-inflammatoire
2) L'AGB pourrait être immunotoxique
3) L'AGB pourrait être neurotoxique
4) L'AGB pourrait être cytotoxique
5) L'AGB pourrait interférer avec l'expression des gènes
6) L'AGB pourrait perturber la fonction endocrine
7) L'AGB pourrait être cardiotoxique
8) L'AGB pourrait avoir un effet négatif sur la fonction gastro-intestinale
9) L'AGB présente des similitudes avec certains virus
(Ces 9 problèmes sont expliqués de façon beaucoup plus détaillée ici.)

Bien qu'il est clair que la lectine de blé est nocive, il faut souligner que le type de nocivité est plus difficile à diagnostiquer que pour la maladie cœliaque et les allergies au blé/gluten telles que définies habituellement. On ne peut pas le confirmer par une recherche d'anticorps, un test d'allergie ou une biopsie intestinale.

Ambulance

Magnésium : un simple fait qui peut vous tuer

Traduit par NOT
Image
Il se peut que le magnésium soit la seule chose qui puisse sauver quelqu'un en cas de crise cardiaque instantanée. Il pourrait aussi résoudre une arythmie incontrôlée.

Le Journal de l'American Medical Association rapportait, déjà en 1990, que plus de la moitié des patients hospitalisés avaient de graves carences en magnésium.

Malheureusement, ce ne sont pas les médecins de l'hôpital qui rapportèrent ces découvertes, mais les scientifiques et chercheurs réputés qui menaient l'étude.

La triste vérité est que plus de 90% de ces médecins n'ont jamais prescrit de test de magnésium.

Les personnes qui avaient les plus faibles taux de magnésium risquaient le plus de mourir d'une crise cardiaque ou d'une arythmie mortelle durant leur séjour à l'hôpital.

Apple Green

Jus de fruits et smoothies, un danger pour la santé ?

© Fotolia
Les smoothies et jus de fruits sont assimilables à des concentrés de fruits, forcément trop sucrés

Selon un article publié dans le quotidien britannique The Guardian, les jus de fruits et les smoothies industriels seraient mauvais pour la santé. Ce sont en fait deux scientifiques américains, qui pointent du doigt la quantité de sucre présente dans ces boissons, vendues aux consommateurs comme bonnes pour leur santé.

Un article publié dans le journal britannique The Guardian remet en cause le caractère bénéfique des jus de fruits et des smoothies industriels. Leur consommation pourrait même présenter des risques pour la santé. D'après Barry Popkin et George Bray, les chercheurs américains à l'origine de cette étude, ces boissons seraient trop riches en fructose.

Le smoothie, nouvelles boisson « saine »

Pour ce chercheur, « tous les sucres ont des effets négatifs ». Il précise qu'un verre de jus d'orange représente l'équivalent en sucre de six oranges pressées ou un verre de cola. D'autres études vont dans le même sens, expliquant que les risques d'obésité chez les enfants et de diabète seraient accrus par la consommation de jus de fruits.

« Les smoothies et les jus de fruits sont le nouveau danger » annonce Barry Popkin, mais « dans tous les pays, ils sont présentés comme les nouvelles boissons saines ». Les consommateurs remplaceraient donc leurs sodas par des jus ou smoothies en bouteille.

Bacon

Éviter autant que possible l'omniprésente huile de palme, recommande le CSS belge

© Inconnu

Dans un avis publié lundi, le Conseil supérieur de la Santé (CSS) de Belgique recommande de limiter la consommation d'aliments contenant de l'huile de palme.

L'huile de palme, qui coûte beaucoup moins cher que les autres huiles végétales, constitue une source importante de graisses dans le monde et est utilisée en quantité importante dans de nombreux aliments et préparations, tels que les pâtisseries et gâteaux, les plats préparés, les pâtes à tartiner (ex. Nutella) et les margarines.

Cette huile est souvent référencée de façon cachée sous le label « huile végétale » sur les étiquettes des produits alimentaires. A partir de décembre 2014 toutefois, une modification de la législation européenne obligera enfin l'industrie à indiquer la source des huiles.

Cette huile contient plus de 40 % d'acides gras saturés dits « athérogènes » qui augmentent le risque d'accidents cardio-vasculaires. Le CSS recommande de limiter les apports de ces gras à un maximum de 8 % des apports énergétiques quotidiens.

Il est recommandé de privilégier les aliments qui contiennent de huile d'olive et d'autres huiles végétales telles que colza (canola), maïs, tournesol, soja...

Syringe

Des cas de stérilité à cause des vaccins dans le monde entier

© inconnu
La plupart des vaccins n'ont pas été évalués par rapport à la stérilité qu'ils pourraient engendrer. (Voir les notices des vaccins). J'ai donc voulu étudier la chose et voir s'il existait un lien avéré entre les vaccins et la stérilité.

Ce que j'ai découvert risque de choquer plus d'un lecteur parce que, depuis plusieurs années, on a effectué des expériences sur des femmes et des jeunes filles innocentes du tiers monde.

Ce ne sont pas là les seules victimes. On a récemment découvert que dans le monde entier des vaccins provoquaient la stérilité, y compris les vaccins HPV, ainsi que plusieurs vaccins contre la grippe porcine.

J'ai commencé à m'intéresser à la chose quand j'ai appris que le gouvernement japonais avait décidé de retirer son soutien au programme de vaccination contre le HPV. Cette décision a été prise après que le gouvernement ait reçu près de 2000 rapports de femmes et de jeunes filles souffrant de réactions indésirables, y compris de douleurs persistantes, d'engourdissements, de paralysies et des cas de stérilité.[1]

Attention

Étude Séralini sur le maïs OGM : 10 informations que les médias officiels ne vous communiquent pas

Traduit par Fortune

Image
Cela fait presque un an que le chercheur français Gilles-Éric Séralini a publié son étude sur les effets délétères de l'ingestion du maïs OGM NK603 de Monsanto et il y a toujours des millions de personnes qui se demandent que penser à son sujet. Pour aider à y voir plus clair, voici dix faits au sujet de cette étude que vous n'avez probablement jamais entendus dans les médias traditionnels.


1) L'étude de Séralini est une étude sur la toxicité chronique et non sur le cancer. Peu de temps après avoir été publiée, cette étude a été consciencieusement démolie par les « sceptiques », les médias, et beaucoup d'institutions soutenues par l'industrie qui ont argué que c'était une étude mal conçue sur le cancer. Mais la vérité est que l'étude de Séralini était bien une étude sur la toxicité chronique parfaitement en accord avec les standards de la recherche.

2) Aucune autre étude longue sur le NK603 de Monsanto n'a été conduite. Le chœur des pleureuses qui s'en est suivi au sujet de l'étude de Séralini qui contredirait d'autres études similaires s'avère faux : aucune autre étude comparable n'a jamais été conduite.

3) Les types de rats utilisés par Séralini ne posaient pas de problème. Une autre critique populaire implique la variété Sprague-Dawley (SD) de rats utilisée par Séralini dans son étude. Cette même variété a été utilisée par Monsanto à plusieurs reprises lors de ses études d'"innocuité" d'une durée de 90 jours sur les OGM.

Syringe

Science & Vie prétend différencier les « vaccins indispensables » des autres !

© Inconnu

Une lectrice nous a fait parvenir un ancien numéro de Science & Vie (de septembre 2012) dans lequel on peut lire l'article intitulé « Les vaccins à la loupe ; ceux qui sont indispensables... et les autres. ».

Faire croire a priori et sans évaluer la situation particulière des gens que certains vaccins seraient vraiment indispensables relève bien davantage d'une tentative d'aider un establishment vaccinaliste à la dérive que d'une vraie Science intelligente, lucide et objective.

Mais il est bien évident qu'au fur et à mesure que la désaffection vaccinale va augmenter, certains, au nom des meilleures intentions du monde, vont tout faire pour essayer de « sauver les meubles » comme on dit.

Avant de commencer, voici déjà comment la revue explique la méthode qu'elle a utilisée pour classer les vaccins en trois catégories : indispensables, recommandés et « on peut s'en passer ».

Commentaire:

Articles de fond :

Vaccin : ce que tout parent doit savoir
Virginie Belle en interview : alerte sur l'aluminium qui nous empoisonne
Aluminium et mercure des vaccins liés à des maladies neurologiques selon des scientifiques et des associations
La myofasciite à macrophages, une maladie qui serait liée à l'aluminium dans les vaccins
« Silence, on vaccine »
Les vaccins, mieux que la saignée ?
Pandémies : l'Union européenne accroît son pouvoir pour sonner l'alerte et imposer la vaccination
Les vaccins pourraient contenir une enzyme au pouvoir mutagène héréditaire
Vaccins : des médecins parlent...
30 ans de camouflage et mensonges sur les vaccins viennent d'être mis au grand jour


Health

Les statines augmenteraient le risque de diabète des femmes

© Inconnu

Le risque de nouveau cas de diabète augmente chez les femmes prenant ces médicaments anticholestérol, surtout entre 40 et 64 ans.

Les statines sont des médicaments anti-cholestérol prescrits pour réduire le risque cardio-vasculaire. Bien que leur utilisation fasse l'objet de controverses, les statines restent largement prescrites en France. Les statines sont de plus en plus fortement soupçonnées d'augmenter le risque de diabète dans les deux sexes.

Lire : Les médicaments anti-cholestérol augmenteraient le risque de diabète

Ce risque est généralement passé sous silence dans les médias, et par les médecins leaders d'opinion, alors même que ces médicaments sont prescrits quasi-systématiquement... aux diabétiques.

Lire : Cholestérol, statines et diabète : lettre ouvert du Dr de Lorgeril au Pr Grimaldi

Une nouvelle étude taïwanaise dans PLoS One confirme ces inquiétudes et devrait amener les prescripteurs à plus de prudence. Dans cette nouvelle étude, les chercheurs se sont intéressés aux femmes car des travaux avaient suggéré que le risque de diabète associé aux statines était plus prononcé chez elles. 1065 femmes qui avaient développé un diabète entre 2004 et 2006 ont été retenues. A chaque nouveau cas de diabète, les chercheurs ont associé 10 personnes témoins d'âge et de caractéristiques médicales similaires, concernant l'hypertension, les maladies coronariennes et l'hyperlipidémie. 10 650 femmes témoins ont ainsi été rassemblées.

Health

Médecine anti-âge : le Conseil de l'Ordre des Médecins condamné

© Inconnu

L'Ordre des Médecins français vient d'être condamné en Belgique pour des propos calomnieux à l'encontre du Dr Thierry Hertoghe (Bruxelles) et des médecins qui pratiquent la médecine anti-âge.

Le Dr Thierry Hertoghe est depuis plus de 20 ans spécialiste des traitements correcteurs des déficiences hormonales et des traitements de prévention ou d'atténuation du vieillissement appelés « médecine anti-âge ».

Lire une interview du Dr Hertoghe

Thierry Hertoghe apparaissait dans un reportage d'Envoyé Spécial intitulé « Jeunesse sur ordonnance, la suite » diffusé le 26 mai 2010. Au cours de ce reportage, le docteur Xavier Deau a présenté avec l'autorité de vice-président du Conseil national et représentant national de l'Ordre des médecins de France, la médecine anti-âge et ses pratiquants ainsi : « Ces médecins ne sont pas dans le progrès. Ils sont dans la déviance totale car il n'y a aucune base scientifique à leurs allégations et à leurs prescriptions. Ces médecins sont archaïques et sont dans le charlatanisme le plus complet... ». Ce commentaire avait valu au Dr Deau d'être assigné en justice.