Bienvenue à Sott.net
dim., 28 mai 2017
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Santé et Bien-être
Carte

Health

La MTC s'est avérée efficace dans le traitement des maladies infectieuses apparues en Chine ces dix dernières années

BEIJING, 29 août (Xinhua) -- Les législateurs chinois ont appelé à ce que la médecine traditionnelle chinoise (MTC) joue un plus grand rôle dans la prévention et le contrôle des maladies infectieuses.

La MTC s'est avérée efficace dans le traitement des patients du SRAS, de la grippe aviaire et d'autres maladies infectieuses apparues en Chine ces dix dernières années, a déclaré Chen Weiwen, un député de la province du Guangdong, lors de la session bimestrielle du Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale.

D'après les statistiques, les malades atteints du virus H7N9 soignés avec une combinaison de méthodes chinoises et occidentales présentent un taux de mortalité de 9,1%, contre 30% dans le cas d'une utilisation unique de la médecine occidentale.

La MTC peut en outre contribuer à réduire la durée d'une maladie et à améliorer la capacité des malades à endurer la douleur. Le faible coût de la MTC permet aussi de réduire les frais auxquels sont confrontés les malades, a ajouté M. Chen.

Commentaire: La MTC comprend différentes moyens de traitement : acupuncture, phytothérapie (les plantes), massages et surtout des moyens de diagnostics que ne possède pas la médecine occidentale.


Nuke

L'OMS refuse de publier le rapport sur les cancers et les malformations congénitales causés par l'uranium appauvri en Irak

Traduction : Xavière Jardez, France-Irak-Actualité

Image
L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) refuse catégoriquement de publier le rapport sur l'utilisation par l'armée US de l'uranium appauvri et autres armes de même type qui ont tué de nombreux Irakiens et dont les conséquences sont la naissance d'enfants malformés. C'est en violation de son mandat de porter les preuves de cette utilisation à la connaissance de tous.

Cette question a été abordée en 2004 dans un rapport d'un expert de l'OMS sur « la santé à long terme de la population irakienne résultant des armes à l'uranium appauvri (UA) ». Ce premier rapport avait été considéré « comme secret » et comme tel enterré par l'OMS.

L'étude conduite par trois scientifiques de la radiation lançait un avertissement aux enfants et adultes qui pouvaient être atteints de cancer après avoir inhalé des poussières d'UA, toxique et radioactif. Mais l'Organisation a bloqué sa publication selon son principal auteur, le Dr. Keith Baverstock, conseiller principal en radiation de l'OMS ce que dément cette organisation. (The Sunday Herald, 24 février 2004, Sir Rob Edwards).

Nuke

Monsanto : les 10 abominations qui n'ont jamais empêché l'entreprise de continuer à nuire

Image
© AFP / Hoang Dinh Nam
Dix créations issues de cerveaux malades ou génocidaires, sans qu'il n'y ait eut de véritable condamnation pour empêcher à cette société de nuire! Monsanto reste donc dans la liste des ennemis publics numéro1 qui devrait être poursuivit pour crime contre l'humanité, sauf qu'on ne touche pas aux sociétés qui font tourner l'économie de l'Oncle Sam...

1. Saccharine

En 1901, John Francis Queeny a fondé la société Monsanto Chemical Works, à St. Louis, Missouri, pour produire des substituts de sucre pour le Coca Cola . Au début des années 70, des études , dont une étude de l'Institut national du cancer Etats-Unis, a révélé que la saccharine provoque le cancer chez les rats et les autres mammifères.

2. BPC (biphényles polychlorés)

Dans les années 20 du siècle dernier, Monsanto a commencé à produire des biphényles polychlorés, un refroidissement des éléments pour les transformateurs électriques, les condensateurs et les moteurs électriques. Un demi-siècle plus tard, « l'Environmental Protection Agency US Environmental » a présenté des preuves que les PCB provoquent le cancer chez les animaux et chez les humains. En 1979, le Congrès américain interdit sa production. La Convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants interdit les PCB dans le monde entier en 2001. En 2003, Monsanto a payé plus de 600 millions d'habitants de Anniston (Alabama) où se trouvait la production de ces produits chimiques, qui ont souffert de graves problèmes de santé comme le cancer, les maladies du foie et des maladies neurologiques. Selon la recherche menée aux États-Unis en 2011, ce produit chimique continue à apparaître dans le sang des femmes enceintes, alors que d'autres études démontreraient un lien entre les PCB et l'autisme.

Cookie

Cancer : ces molécules de sucre qui dopent la croissance tumorale

Image
Il s'agit d'une étude sur le processus de glycosylation, durant lequel les molécules de sucre se fixent aux protéines et vont affecter leur expressions. Cette équipe internationale démontre que certaines de ces molécules de sucre sont non seulement présentes en très grand nombre dans les cellules cancéreuses, mais vont également faciliter leur croissance. Cette découverte, publiée dans les Actes de l'Académie des sciences américaine (PNAS) ouvre une nouvelle voie thérapeutique pour stopper le développement des tumeurs.

Les scientifiques de l'Université de Copenhague, en collaboration avec des chercheurs de Singapour, identifient ici ce rôle chez des molécules de sucre immatures, nommées « O-glycanes » tronquées.

Ces molécules de sucre présentes à la surface des cellules évoluent au cours du développement du cancer:

· Les cellules normales (Schéma du haut), comportent de longues chaînes de molécules de sucre (cercles de couleur) attachés par la protéine (ligne noire) s'achevant par un antigène.

· Les cellules cancéreuses (schéma du bas) comportent des chaînes immatures et tronquées de molécules de sucre.

Ambulance

Peut-on comparer l'industrie pharmaceutique à la mafia ?

Image
Extrait de la préface du livre du Dr. Peter Gøtzsche, MD., Directeur du Centre Cochrane Nordique: Deadly Medicines and Organised Crime : How Big Pharma has Corrupted Healthcare » ("Médicaments meurtriers et crime organisé. Comment Big Pharma a corrompu la Santé. ») par Richard Smith, paru dans le BMJ Group (Groupe du British Medical Journal Blog)

Corruption systématique

L'essentiel de l'ouvrage de Peter est consacré à la mise en valeur du fait que l'industrie pharmaceutique a systématiquement corrompu la science en amplifiant les bénéfices et en minimisant les méfaits de ses médicaments. En tant qu'épidémiologiste, ses énormes connaissances et sa passion du détail qui en ont fait un leader mondial dans la critique des études cliniques, Peter est ici sur un terrain très solide. Son nom s'ajoute à celui de nombreux autres, y compris d'anciens éditeurs du New England Journal of Medicine qui ont dénoncé cette corruption. Il montre aussi comment l'industrie a acheté des médecins, des universitaires, des revues, des organismes professionnels, des associations de patients, des départements universitaires, des journalistes, des organismes de régulation, et des politiciens. Ce sont les méthodes mêmes de la mafia.

Health

Au-delà du régime sans gluten : le rôle critique des lectines fixant la chitine dans les maladies humaines

Traduit par NOT

Image
Dans un
précédent article l'auteur évoque « l'épine invisible » de tous les produits à base de blé - le pain de blé germé et l'herbe de blé inclus - qu'on appelle la lectine de blé (nom technique : agglutinine de germe de blé ou AGB). Cette substance intrinsèquement inflammatoire, perturbatrice du système endocrinien, a été examinée à fond (MEDLINE) et identifiée comme ayant un large éventail d'effets potentiellement perturbateurs :

1) L'AGB pourrait être pro-inflammatoire
2) L'AGB pourrait être immunotoxique
3) L'AGB pourrait être neurotoxique
4) L'AGB pourrait être cytotoxique
5) L'AGB pourrait interférer avec l'expression des gènes
6) L'AGB pourrait perturber la fonction endocrine
7) L'AGB pourrait être cardiotoxique
8) L'AGB pourrait avoir un effet négatif sur la fonction gastro-intestinale
9) L'AGB présente des similitudes avec certains virus
(Ces 9 problèmes sont expliqués de façon beaucoup plus détaillée ici.)

Bien qu'il est clair que la lectine de blé est nocive, il faut souligner que le type de nocivité est plus difficile à diagnostiquer que pour la maladie cœliaque et les allergies au blé/gluten telles que définies habituellement. On ne peut pas le confirmer par une recherche d'anticorps, un test d'allergie ou une biopsie intestinale.

Ambulance

Magnésium : un simple fait qui peut vous tuer

Traduit par NOT
Image
Il se peut que le magnésium soit la seule chose qui puisse sauver quelqu'un en cas de crise cardiaque instantanée. Il pourrait aussi résoudre une arythmie incontrôlée.

Le Journal de l'American Medical Association rapportait, déjà en 1990, que plus de la moitié des patients hospitalisés avaient de graves carences en magnésium.

Malheureusement, ce ne sont pas les médecins de l'hôpital qui rapportèrent ces découvertes, mais les scientifiques et chercheurs réputés qui menaient l'étude.

La triste vérité est que plus de 90% de ces médecins n'ont jamais prescrit de test de magnésium.

Les personnes qui avaient les plus faibles taux de magnésium risquaient le plus de mourir d'une crise cardiaque ou d'une arythmie mortelle durant leur séjour à l'hôpital.

Apple Green

Jus de fruits et smoothies, un danger pour la santé ?

© Fotolia
Les smoothies et jus de fruits sont assimilables à des concentrés de fruits, forcément trop sucrés

Selon un article publié dans le quotidien britannique The Guardian, les jus de fruits et les smoothies industriels seraient mauvais pour la santé. Ce sont en fait deux scientifiques américains, qui pointent du doigt la quantité de sucre présente dans ces boissons, vendues aux consommateurs comme bonnes pour leur santé.

Un article publié dans le journal britannique The Guardian remet en cause le caractère bénéfique des jus de fruits et des smoothies industriels. Leur consommation pourrait même présenter des risques pour la santé. D'après Barry Popkin et George Bray, les chercheurs américains à l'origine de cette étude, ces boissons seraient trop riches en fructose.

Le smoothie, nouvelles boisson « saine »

Pour ce chercheur, « tous les sucres ont des effets négatifs ». Il précise qu'un verre de jus d'orange représente l'équivalent en sucre de six oranges pressées ou un verre de cola. D'autres études vont dans le même sens, expliquant que les risques d'obésité chez les enfants et de diabète seraient accrus par la consommation de jus de fruits.

« Les smoothies et les jus de fruits sont le nouveau danger » annonce Barry Popkin, mais « dans tous les pays, ils sont présentés comme les nouvelles boissons saines ». Les consommateurs remplaceraient donc leurs sodas par des jus ou smoothies en bouteille.

Bacon

Éviter autant que possible l'omniprésente huile de palme, recommande le CSS belge

© Inconnu

Dans un avis publié lundi, le Conseil supérieur de la Santé (CSS) de Belgique recommande de limiter la consommation d'aliments contenant de l'huile de palme.

L'huile de palme, qui coûte beaucoup moins cher que les autres huiles végétales, constitue une source importante de graisses dans le monde et est utilisée en quantité importante dans de nombreux aliments et préparations, tels que les pâtisseries et gâteaux, les plats préparés, les pâtes à tartiner (ex. Nutella) et les margarines.

Cette huile est souvent référencée de façon cachée sous le label « huile végétale » sur les étiquettes des produits alimentaires. A partir de décembre 2014 toutefois, une modification de la législation européenne obligera enfin l'industrie à indiquer la source des huiles.

Cette huile contient plus de 40 % d'acides gras saturés dits « athérogènes » qui augmentent le risque d'accidents cardio-vasculaires. Le CSS recommande de limiter les apports de ces gras à un maximum de 8 % des apports énergétiques quotidiens.

Il est recommandé de privilégier les aliments qui contiennent de huile d'olive et d'autres huiles végétales telles que colza (canola), maïs, tournesol, soja...

Syringe

Des cas de stérilité à cause des vaccins dans le monde entier

© inconnu
La plupart des vaccins n'ont pas été évalués par rapport à la stérilité qu'ils pourraient engendrer. (Voir les notices des vaccins). J'ai donc voulu étudier la chose et voir s'il existait un lien avéré entre les vaccins et la stérilité.

Ce que j'ai découvert risque de choquer plus d'un lecteur parce que, depuis plusieurs années, on a effectué des expériences sur des femmes et des jeunes filles innocentes du tiers monde.

Ce ne sont pas là les seules victimes. On a récemment découvert que dans le monde entier des vaccins provoquaient la stérilité, y compris les vaccins HPV, ainsi que plusieurs vaccins contre la grippe porcine.

J'ai commencé à m'intéresser à la chose quand j'ai appris que le gouvernement japonais avait décidé de retirer son soutien au programme de vaccination contre le HPV. Cette décision a été prise après que le gouvernement ait reçu près de 2000 rapports de femmes et de jeunes filles souffrant de réactions indésirables, y compris de douleurs persistantes, d'engourdissements, de paralysies et des cas de stérilité.[1]